définition de la division des pouvoirs: origine et responsabilité

Quelle est la répartition des pouvoirs? C'est le modèle de gestion démocratique qui sépare le législatif, l'exécutif et le judiciaire afin qu'ils agissent de manière indépendante et se limitent à leurs fonctions au sein du gouvernement.

Elle est considérée comme l'une des théories les plus importantes du système politique moderne et adoptée dans le monde entier ces derniers temps. La misma podría describirse como una forma de organizar el Estado, agrupando y dividiendo sus funciones en tres esferas de poder que ejercen diferentes funciones que se complementan en armonía en un buen sistema de gobierno cuyo objetivo es trabajar para el bien de la población y del crecimiento du pays.

Menace de concentration de pouvoir

L'objectif fondamental de cette division est d'éviter la concentration du pouvoir dans un seul organe étatique, ce qui, bien entendu, conduirait directement au despotisme. La division de l'autorité publique implique d'anticiper le danger posé par un scénario politique anti-démocratique, en évitant la possibilité que l'une des puissances ait la capacité d'installer un régime autoritaire.

Normalement, le pouvoir maximum revient au pouvoir exécutif, organisé hiérarchiquement en maires, gouverneurs, jusqu'à la distinction du président, le plus haut représentant de la nation. Cependant, cette importance dans la figure présidentielle ne peut pas être considérée comme une concentration du pouvoir puisque le législatif et le judiciaire sont toujours indépendants et centraux, du moins devraient-ils l'être.

Dans certains pays ayant une longue tradition parlementaire (comme la Grande-Bretagne), le pouvoir le plus important est le législatif.

Les 3 responsabilités d'un gouvernement démocratique: exécutif, législatif et judiciaire

- Le Pouvoir exécutif il est chargé d'administrer directement l'État par l'intermédiaire de fonctionnaires tels que le président et ses secrétaires et ministres.

- Le Pouvoir législatif Il est chargé du débat et de la rédaction, de la formulation et de l'approbation des lois, composé du parlement ou du congrès, qui se réunit par l'intermédiaire de ses deux chambres à cet égard.

- Le Pouvoir judiciaire est chargé de l’exercice de la justice à tous les niveaux de l’État, confiée par la cour supérieure de justice ou la cour suprême et les tribunaux inférieurs.

Valeur de la démocratie

La démocratie est une forme de gouvernement et d'organisation de l'État dans laquelle existent des mécanismes de participation basés sur le vote, permettant aux habitants de la communauté d'élire leurs représentants politiques. Cela exprime une légitimité dans la direction qui est le vainqueur du processus électoral.

Origine: Conception née dans l'antiquité classique

La division des pouvoirs est une notion qui n'a été reprise et rétablie avec force qu'à la fin du XVIIIe siècle lorsque des penseurs et des philosophes de la stature de Montesquieu et Rousseau ont commencé à réfléchir sur les coûts des gouvernements monarchiques et absolutistes et sur les bénéfices d'un système dans lequel le pouvoir était divisé en trois sphères différentes, contrôlables et coopérables les unes avec les autres.

En tout cas, il faut dire sur l'origine que la préoccupation et l'occupation par la division du pouvoir étaient présentes il y a plusieurs siècles. D'éminents philosophes de l'antiquité grecque tels que Cicéron et Aristote ont fait des propositions à cet égard.

Mais bien sûr, il fallait que la situation approuve cette demande et le scénario favorable a été généré quelques siècles plus tard, après la Révolution française et le mouvement des Lumières qui ont éclairé de nombreux intellectuels à cet égard. La liberté était sans aucun doute la valeur la plus agitée à cette époque et cela a généré le contexte idéal pour la proposition de partage des pouvoirs.

Cependant, cela n'implique pas que dans les gouvernements démocratiques, en particulier dans ceux d'un tribunal présidentiel où l'autorité du président est bien marquée, il n'y a pas de déviation dans la proposition démocratique et le président finit par avancer sur les autres pouvoirs avec la mission claire de maintenir son pouvoir en limitant l'intervention des autres.

La division des pouvoirs est l'un des droits fondamentaux de la démocratie et est, en même temps, l'un des éléments qui se perd le plus rapidement lorsque les gouvernements dictatoriaux sont établis par la force, puisqu'ils se centrent sur une seule personne principale ou sur une petit groupe de personnes qui exercent toutes les fonctions entre elles sans avoir été élues par le peuple.

Illustrations Adobe: Bur_malin, Garikprost, Fotokon, Yuran, Draganm