définition de la culture

La culture est l'ensemble des formes et des expressions qui caractériseront une société donnée au fil du temps.. Par l'ensemble des formes et expressions, on entend coutumes, croyances, pratiques courantes, règles, normes, codes, vêtements, religion, rituels et manières d'être qui prédominent chez les gens ordinaires qui l'intègrent. Le terme culture a un sens très large et des significations multiples. La même chose se produit avec des mots comme science, connaissance ou foi, des mots spécifiques avec des évaluations et des significations différentes.

En mentionnant le mot culture, on fait référence à un large ensemble de connaissances se référant à un domaine spécifique. On peut parler de culture à partir d'une approche personnelle, syndicale ou collective mais aussi comme une idée faisant référence à une globalité de valeurs partagées par une communauté.

On dit qu'un individu a une culture large lorsqu'il manifeste des connaissances diverses dans des sujets très variés: sport, littérature, droit ou médecine.

La variété des cultures, ainsi que l'univers varié des formes et des expressions qu'elles représentent, font l'objet d'études principalement dans des disciplines telles que la sociologie et l'anthropologie. Par exemple, et pour illustrer par un exemple ce que nous avons discuté ci-dessus, la célébration qui a lieu après l'obtention d'un championnat de football est généralement l'un des rituels les plus observés dans diverses cultures latines et européennes.

Si la notion de culture est utilisée dans une profession (disons la médecine à titre d'exemple), on parlerait de culture médicale, c'est-à-dire de l'ensemble des connaissances, des méthodes et du vocabulaire typiques de cette activité professionnelle.

Dans le contexte d'une communauté de personnes, la culture est appliquée dans un sens très général, en mentionnant les idées, les valeurs, les croyances et les traditions qui la composent. C'est ce qui se passe lorsque l'on se réfère à la culture romaine, grecque ou scandinave.

Dans un sens général, la culture n'est pas une réalité finie, mais elle est totalement dynamique et changeante. Dans la culture occidentale, l'ensemble de ses éléments change avec le temps, produisant le phénomène de fusion entre les cultures. Ce phénomène est très courant et se produit lorsque deux approches ou visions culturelles sont liées (pensons à l'Orient et à l'Occident), provoquant au final une synthèse entre les deux visions du monde.

Quant à l'origine du mot et en conséquence aussi de l'usage qui sera donné au terme, il remonte plus ou moins au Moyen Âge, lorsqu'il était utilisé pour désigner la culture de la terre et du bétail, car il vient du latin cultus qui signifie le soin des champs et du bétail, alors que, quand on est déjà au 18ème siècle ou au siècle des Lumières comme on l'appelle aussi, dans lequel une profonde vocation pour la culture de la pensée naîtra chez beaucoup, immédiatement le terme se transforme en sens figuré de cultiver l'esprit.

La culture a ses propres lieux; centres ou institutions dans lesquels il a lieu. Les musées, les écoles ou les bibliothèques sont des lieux spécialisés dans la culture, où les gens apprennent et font de l'exercice pour atteindre un certain niveau de connaissances.

La valeur et l'importance de la culture sont incontestables. Il existe un consensus mondial sur sa pertinence. En fait, lorsqu'une ville a un taux d'analphabétisme élevé ou un manque d'écoles, il y a un problème social évident. L'absence de connaissance ou la pauvreté de la même chose est ce qu'on appelle l'ignorance. La frontière entre les deux est difficile à cerner, car elle nécessite une évaluation subjective qui fait l'objet de débats et de discussions.

La culture a un aspect simple et quotidien lorsqu'elle est populaire dans la nature. Et il faut un niveau supérieur s'il s'agit d'une culture spécialisée. En tout cas, on ne peut se passer de la culture, on y vit.