définition de la lecture

Lecture C'est une activité absolument humaine, qui nous permet, grâce à sa réalisation et sa mise en œuvre, par exemple et entre autres, interpréter une poésie, une histoire, un roman, qu'en termes strictement littéraires, mais aussi à la lecture on devra la possibilité de interpréter les signes, les mouvements du corps, donner ou recevoir des enseignements.

Evidemment et à cause de ce dernier que je vous parlais de l'enseignement, la lecture est étroitement liée au processus d'apprentissage et bien sûr, il sera élémentaire de le mener à bien. Selon la linguistique et la psychologie cognitive, deux des disciplines responsables de l'étude de la façon dont les êtres humains perçoivent et comprennent l'écriture, l'homme perçoit l'environnement par la vision avec des fixations et des saccades. Lorsqu'il fixe ses yeux, il le cloue sur un objet ou un point immobile et les saccades lui permettront de rediriger son regard d'un point de fixation à un autre. Ainsi, l'œil humain fait de même lorsqu'il lit un texte, une recette, un journal ou un livre.

Dans des conditions normales, une personne peut lire jusqu'à 250 mots par minutePendant ce temps, lorsqu'ils rencontrent un texte ambigu ou une partie qui n'est pas entièrement comprise, les êtres humains utilisent des régressions, qui sont prises dans la direction opposée de gauche à droite qui est généralement utilisée pour la lecture.

La lecture étant si importante et décisive dans le processus d'apprentissage, il a été profondément étudié comment améliorer ses techniques, ce qui visera à répondre à deux problèmes inhérents à sa performance efficace, qui sera d'atteindre la vitesse maximale mais sans renoncer à la compréhension de ce qui est lu.

C'est pourquoi une lecture séquentielle, intensive et ponctuelle est proposée.. La séquence séquentielle est la façon la plus courante de lire un texte, la vitesse sera ce que le lecteur est habitué à mettre en pratique et il n'y aura ni omissions ni répétitions. Dans l'intensif, l'accent sera mis sur la compréhension du texte intégral et des intentions de l'auteur, c'est-à-dire ce qu'il dit et comment il dit qu'il sera analysé.

Et le ponctuel est celui par lequel le lecteur ne lira que ce qui l'intéresse, par exemple, à partir d'une note de recherche approfondie qui paraît publiée dans le journal du dimanche, il ne lira que la chronique que le chroniqueur a écrite avec laquelle il est d'accord régulièrement dans les évaluations et sautera le reste du texte d'accompagnement.