définition des problèmes

Lorsque nous parlons de problèmes, nous parlons d'éléments qui entravent la performance correcte ou normale des processus, des situations et des phénomènes qui nous entourent. Ces problèmes peuvent être des altérations générées accidentellement ou volontairement par des agents externes et leur résolution devient alors quelque chose de la plus haute importance pour restaurer les conditions de normalité précédemment existantes. Venant du grec, le mot «problème» signifie qu'il y a quelque chose qui est devenu présent et c'est pourquoi l'existence d'un problème nous donne toujours le sentiment d'immédiateté ou de quelque chose de soudain généré par diverses causes et qui nécessite une solution.

Les significations du terme «problème» sont nombreuses et diverses et si certaines d'entre elles peuvent être beaucoup plus mesurables, mesurables et attendues, d'autres sont plus complexes, difficiles à analyser et à résoudre. Lorsque nous parlons de problèmes, nous pouvons penser à des problèmes de type mathématique, logique ou scientifique, qui impliquent l'utilisation de la raison, de la logique et des capacités abstraites pour les résoudre.

Cependant, lorsque nous parlons de problèmes sociaux, ils peuvent avoir besoin de solutions beaucoup plus complexes, discutables et difficiles à trouver. Normalement, dans ce cas, les problèmes sont liés aux conditions de vie de divers groupes sociaux et ici le rôle de l'Etat ou des agences gouvernementales est très important pour les résoudre ou les améliorer.

Les problèmes dans des domaines tels que la religion, la philosophie, la psychologie ou l'anthropologie peuvent également être très complexes et controversés. Dans ces cas, les problèmes sont généralement soumis à des opinions et des positions différentes, faisant en sorte que les solutions possibles finissent par être très variées et diverses selon chaque cas. Peut-être que dans certaines situations particulières, il n'y a pas de canalisation possible ou de solution concrète pour laquelle le problème ou le doute sur certains phénomènes continue d'exister en permanence.