définition de la mémoire collective

La mémoire est la capacité de se souvenir des données et des événements. Cette fonction de l'intellect humain a une double dimension: l'individuel et le collectif. Le concept de mémoire collective fait référence à tous les aspects qui font partie de l'héritage d'une communauté. Ce terme est lié à des phénomènes associés à l'opinion publique et avec lui s'exprime le cadre social de la mémoire partagée.

Le penseur français Maurice Halbwachs (1877-1945) a utilisé ce concept pour la première fois.

Des gens de la même génération

Ceux qui sont nés à la même période ont généralement des souvenirs du passé très similaires. Il est courant pour eux de garder dans leur mémoire les jeux auxquels ils ont joué, la musique qu'ils ont écoutée ou les films qu'ils ont regardés dans leur jeunesse.

Toutes les générations sont unies par des expériences qui dépassent le plan personnel. Ceux qui sont nés au début des années 1960 en Espagne se souviennent très probablement de certains épisodes de leur enfance et de leur jeunesse: l'arrivée de l'homme sur la Lune, les premières télévisions couleur, le jeu de billes dans les rues ou la musique à la mode dans les discothèques.

Il n'est pas nécessaire d'avoir vécu une expérience pour que l'ensemble de la société s'en souvienne

Certains événements sont mémorisés par l'ensemble de la société même s'ils n'ont pas été connus de première main. L'humanité dans son ensemble a le souvenir de moments relativement éloignés dans le temps, tels que l'Holocauste juif, la guerre froide, la chute du mur de Berlin ou l'attaque des tours jumelles.

Le passé lointain fait également partie de la mémoire collective

La littérature, le cinéma et l'enseignement scolaire nous permettent d'avoir une idée approximative de ce qui s'est passé à d'autres étapes de l'humanité. De même, dans certaines villes, il y a des signes du passé: des églises ou des murs centenaires, des établissements commerciaux fréquentés par nos ancêtres, ainsi que des rues et des places de notre ville qui ont été construites à d'autres époques.

Récapitulation

L'idée de mémoire collective est composée de plusieurs sections et références:

1) les dates spécifiques dont l'ensemble d'une communauté se souvient (par exemple, la date de la fondation de la ville ou d'un épisode historique particulièrement pertinent),

2) les monuments d'un lieu sont des indicateurs d'épisodes et de personnages de l'histoire et

3) La littérature et le cinéma transmettent également des informations pour la société dans son ensemble (les romans de Dickens nous racontent comment elle était vécue en Grande-Bretagne au XIXe siècle et grâce aux Occidentaux nous savons à quoi ressemblaient les villes du Midwest aux États-Unis).

Bref, la mémoire collective est plus que de simples souvenirs du passé, puisqu'avec elle se crée l'identité d'un peuple. Sans mémoire collective, une communauté ignore ses racines et ses traditions. En d'autres termes, un peuple sans mémoire est un peuple sans histoire.

Photo: Fotolia - jiaking1