définition de l'état de nature

Le concept d'état de nature fait partie de la terminologie philosophique. Des philosophes comme Locke, Hobbes et Rousseau ont compris l'état de la nature comme la situation des êtres humains avant la civilisation. En d'autres termes, c'est une réflexion sur la façon dont nous étions et comment nous nous sommes comportés en tant qu'espèce. A partir de la définition de ce qu'est notre véritable état de nature, il sera possible de légitimer une forme de gouvernement et une structure de société.

L'état de la nature selon John Locke

Ce philosophe britannique du XVIIe siècle croyait à l'origine que les êtres humains vivaient en paix, agissaient librement et avaient une attitude de coopération mutuelle. La seule loi qu'ils respectaient était la loi naturelle, c'est-à-dire l'idée que personne ne devrait nuire aux autres. Locke a compris que la raison humaine est capable de comprendre cette loi naturelle de base et, par conséquent, il est nécessaire d'imposer sa conformité.

Selon Locke, pour que les hommes ne violent pas la loi naturelle, il est nécessaire qu'un accord soit formé entre l'ensemble de la société. Le pacte entre les individus est né pour sauvegarder la liberté naturelle et la propriété individuelle. Avec ces prémisses sur l'état de la nature, Locke soutient que la forme de gouvernement la plus appropriée pour l'ensemble de la société est le libéralisme fondé sur la division des pouvoirs.

L'état de la nature selon Thomas Hobbes

Ce philosophe britannique du XVIIe siècle a également réfléchi sur le concept de l'état de nature de l'homme afin de légitimer la forme de gouvernement la plus appropriée. Hobbes part de l'hypothèse hypothétique selon laquelle l'homme vivait en état de guerre permanent, puisque l'être humain est, selon ses propres termes, un loup pour l'homme. Dans cet état de guerre constante, les individus ont besoin d'un corps social capable d'articuler une société juste.

Par conséquent, les individus doivent accepter entre eux de renoncer à leur inclination naturelle à la confrontation et pour cela ils acceptent de céder le gouvernement à un monarque absolu. Ainsi, Hobbes est devenu le théoricien de l'absolutisme politique, la forme de gouvernement qui permet de maintenir la loi naturelle de tous contre tous.

L'état de nature selon Rousseau

Rousseau est un philosophe né à Genève en 1712. Il partage avec Locke et Hobbes l'idée d'un contrat social entre hommes comme base pour légitimer une forme de gouvernement. Cependant, sa vision de l'état de nature est clairement différente. Rousseau a soutenu que l'homme non civilisé vivait selon ses instincts, l'homme étant un animal solitaire et pur qui répond à ses besoins fondamentaux.

L'homme à l'état naturel n'est ni bon ni mauvais, mais est pleinement intégré à la nature dans un état d'innocence. Dans la vie à l'état de nature, l'homme vivait heureux, mais la division du travail et l'apparition de la propriété privée rendaient la coexistence plus complexe et plus difficile.

Ainsi, l'égalité naturelle et le bonheur ont commencé à s'affaiblir. Cela crée une corruption généralisée de l'existence. Pour surmonter cette dégénérescence de la vie en société, Rousseau a proposé la nécessité d'un pacte, un contrat social qui met fin aux inégalités. Ce contrat social doit être basé sur la liberté de décider entre tous, de sorte que la démocratie soit le système de gouvernement qui se rattache le mieux à l’État de nature authentique.

Photo: iStock - Vestiges