définition du paysage

Le mot paysage est essentiellement utilisé pour décrire tout ce qui forme un ensemble d'éléments visibles à l'horizon. Normalement, la notion de paysage est liée à la présence d'éléments naturels (et il en est ainsi puisque l'étymologie du terme nous conduit à l'idée de terre) mais le paysage peut sans doute être l'image d'une ville, d'un urbain centre ou une grande variété d'espaces dans lesquels la nature ne prédomine pas nécessairement. Le paysage n'est pas seulement une image mais est principalement le support dans lequel se développent des phénomènes infinis qui nous permettent en tant qu'observateurs d'obtenir cette vision. En ce sens, chaque paysage est unique et irremplaçable.

La notion de paysage implique toujours l'existence de deux parties: celle qui est observée (le paysage lui-même) et celle qui observe et qui renvoie à cette image quelque chose d'existant. Le paysage peut être très varié en fonction d'une myriade d'éléments ou de situations comme la période de l'année dans laquelle il est observé, les éléments qui le composent ou peut-être même la localisation spécifique de celui qui observe l'environnement, un point de vue est sans aucun doute subjectif et peut donner une signification tout à fait unique et différente à un même lieu.

Le paysage est aussi intimement lié à l'idée de représentation et non plus seulement d'observation. En ce sens, la représentation artistique du paysage (ou de l'aménagement paysager) est l'un des modes d'art les plus fondamentaux et les plus intéressants, particulièrement courant pour l'art plastique. À tel point que chaque auteur peut représenter d'une manière très particulière et particulière un paysage qu'un autre auteur a dépeint d'une manière complètement différente.

C'est là qu'il est important de souligner que le paysage ne doit jamais être compris comme une réalité statique (une idée qui peut être générée à partir de la représentation graphique du paysage) mais comme une réalité en changement et évolution permanents. Ceci n'est pas seulement dû à des forces externes (comme l'action de l'homme) mais aussi aux forces internes des éléments qui le composent.