définition de la physiocratie

La Physiocratie, aussi appelé PhysiocratismeC'est un système économique typique du XVIIIe siècle qui s'est distingué par l'attribution exclusive à la nature de l'origine de la richesse, considérant l'agriculture comme principale activité économique et son producteur.

Système économique né en France au XVIIIe siècle, qui repose sur l'agriculture comme promoteur de richesse

De même, la physiocratie est désignée comme école de pensée économique, fondée en France au XVIIIe siècle par des économistes français: Anne Robert Jacques Turgot, Baron de Laune, François Quesnay et Pierre Samuel du Pont de Nemours.

Propose une intervention étatique minimale

Selon cette école, le bon fonctionnement économique d'une nation serait garanti sans l'intervention d'aucun gouvernement et s'il est strictement basé sur l'agriculture, car selon ces penseurs, seule dans les activités agricoles la nature permet au produit obtenu d'être supérieur aux intrants utilisés dans le processus de production, produisant ainsi un surplus économique.

Ce rôle essentiel qu’ils attribuent à l’agriculture n’est pas capricieux, ni le mépris qu’ils éprouvent pour le commerce et l’industrie, car ils considèrent que les deux activités ne font que répartir la richesse.

D'un autre côté, nous ne pouvons ignorer que la révolution industrielle ne s'était pas produite et que le potentiel de l'industrie dans le progrès économique de la société n'était pas encore prouvé.

Et enfin l'agriculture a été réévaluée parce qu'elle était considérée comme une activité qui liait l'homme à la nature, à son environnement, et cette idée d'association avec la nature avait commencé à s'étendre et à s'installer dans la France de cette époque.

La physiocratie, directement, considérait des propositions stériles telles que la fabrication et le commerce, dans lesquelles la saisie serait insuffisante pour remplacer les intrants utilisés.

Il est à noter que le système proposé par la Physiocratie se résume dans le concept de laissez faire, expression française populaire qui fait référence lâcher prise, lâcher prise, exprimant le liberté totale de l'économieEn d'autres termes, marché libre, fabrication libre, impôts faibles ou inexistants, marché du travail libre, intervention gouvernementale minimale.

Il s'oppose au mercantilisme dominant et surgit dans le cadre du mouvement des Lumières qui promeut précisément

La principale cause pour laquelle la physiocratie surgit est en tant que réaction intellectuelle à la conception politico-économique dominante qu'elle commandait: mercantiliste et interventionniste.

Le mercantilisme a soutenu et soutenu l'intervention de l'État en matière économique, par exemple en acceptant et en promouvant l'existence d'un monopole dans certaines activités.

Les physiocrates, comme on appelle ceux qui professent leur attachement à la physiocratie, croient que la participation des intermédiaires aux étapes du processus de production et de distribution des biens menace le niveau de prospérité et de production économique.

Et l'autre jambe fondamentale de la pensée physiocratique est la conviction que la richesse d'une nation vient absolument de sa propre capacité de production et non de la richesse accumulée à la demande du commerce international.

Ce n'est pas du tout par hasard que ce système d'idées s'est développé au XVIIIe siècle, un siècle où de nombreux changements se sont produits dans divers ordres de vie et de société, sans aller plus loin, le mouvement des Lumières a eu lieu.en France à cette époque et bien sûr, l'économie ne pouvait pas être un thème qui a été laissé de côté des rénovations que cette proposition a apportées aux différents aspects de la vie en société.

Les Lumières ont marqué un profond renouveau intellectuel et ont apporté de nouvelles idées qui pouvaient être vues dans tous les domaines, l'un d'entre eux étant la physiocratie.

Antécédent du libéralisme

D'autre part, et à la suite de ce drapeau que la physiocratie a su soulever en faveur de la non-intervention de l'Etat en matière économique, dans l'idée de progrès de l'humanité, c'est-à-dire dans sa confiance en l'homme, car c'est que ce système est considéré comme un antécédent du libéralisme et du néolibéralisme, deux courants économiques qui émergeraient quelques années plus tard mais qui se croiseraient et coïncideraient sur de nombreux points.

On le sait, le libéralisme est en faveur de l'intervention minimale de l'Etat dans l'économie, défense absolue de la propriété privée et des libertés individuelles.