définition de la sémiotique

La sémiotique est la science ou la discipline qui s'intéresse à l'étude des différents types de symboles créés par les humains dans des situations différentes et spécifiques. Cette étude est basée sur l'analyse des significations que chaque type de symbole peut avoir et comment cette signification peut varier dans le temps ou dans l'espace.

La sémiotique (ou également connue sous le nom de sémiologie) peut être considérée comme une section très importante de l'anthropologie puisque ses travaux portent sur la culture de l'être humain actuel et d'autres époques. Le terme sémiotique vient du grec semeiotikos, qui signifie «interprète des signes».

Cela implique qu'il tentera d'expliquer la manière dont les êtres utilisent les signes pour comprendre le monde qui les entoure et bien sûr aussi pour communiquer avec d'autres personnes, une action qui est certainement importante dans toute vie.

L'étude qui formalise la sémiotique sur l'attribution de sens est utilement utilisée sur le plan scientifique, un contexte dans lequel la manière dont les connaissances sont générées s'avère vitale.

Le signe fait référence à quelque chose et se réfère à une image mentale de celui-ci

Pour la sémiotique, un signe fait toujours référence à quelque chose. Pendant ce temps, ce signe fera référence à quelque chose de concret dans l'esprit d'une personne. Le mot table est donc un signe qui nous renverra mentalement à la figure de ce meuble normalement en bois et utilisé pour manger.

L'un des éléments les plus complexes et les plus intéressants de la culture est l'ensemble de symboles et de formes que les êtres humains créent pour différentes situations ou circonstances.

Chaque ensemble de symboles est appliqué à un type d'événements ou de phénomènes et, par conséquent, sa signification ou son interprétation est tout à fait particulière et spécifique. Les symboles sont des représentations plus ou moins arbitraires ou subjectives de ces phénomènes et leur naissance est liée au besoin de l'être humain d'intégrer ces phénomènes dans le langage.

La sémiotique s'intéressera alors à analyser pourquoi ces symboles peuvent avoir un sens dans un moment ou un espace et changer, ou rester dans le temps si tel était le cas. C'est la tâche des anthropologues, des spécialistes des langues, des archéologues et d'autres scientifiques qui travaillent sur des questions de culture. La sémiotique est considérée comme née des observations de différents anthropologues et spécialistes du langage qui ont remarqué que des symboles différents (non seulement des graphiques mais aussi des formes de langage, de pensée ou d'émotion) étaient répétés dans des espaces différents et possédaient des significations identiques ou différentes selon chaque communauté.

Les gens utilisent constamment des signes et attribuent un sens à chaque problème perçu. Compte tenu de cette présence, la sémiotique a une place pertinente au début du processus de connaissance, et une approche approfondie du signe, qui est son objet d'étude, est par exemple proposée.

L'apport fondamental du linguiste Ferdinand de Saussure

Le linguiste d'origine suisse Ferdinand de Saussure a apporté d'énormes contributions à la sémiotique. Il a enseigné des cours sur le signe linguistique et ce sujet a été abordé précisément dans une perspective linguistique.

Saussure s'est opposé à la prise en compte du signe comme une entité unitaire qui aboutit à considérer la langue comme une liste de mots correspondant à certaines choses. Sa proposition est que les concepts précèdent les signes et en ce sens il propose que l'unité linguistique soit composée de deux éléments, d'une part un concept, et d'autre part une image acoustique de celui-ci.

Le concept reste archivé dans l'esprit des locuteurs d'une certaine langue et ainsi le concept de table se manifeste comme un ensemble composé des caractéristiques suivantes: mobilier, bois, rectangulaire, carré, utilisé pour manger. Pendant ce temps, l'image acoustique est l'empreinte que ce mot laisse sur notre psychisme.