définition de la famille

C'est un lien affectif et / ou sanguin entre au moins deux personnes, dont la reconnaissance évolue dans le domaine juridique et socioculturel selon une dynamique de pluralité d'options, tandis que la religion insiste pour maintenir les préceptes traditionnels régis par le lien déclaré devant Dieu entre les l'homme et la femme, et la projection de leurs descendants. La famille vient du latin «famulus», traduit par serviteur ou même compris comme esclave comme un message clair de possession du propriétaire de la maison. Une origine qui décrit le "pater familia" comme un roi, un homme à la tête, qui doit être servi, exposant une forte inégalité avec des rappels même à l'époque actuelle.

Comment se forme la famille?

Les sociologues étudient les différentes structures sociales et l'une des formes les plus pertinentes d'organisation sociale est la famille, qui est parfois définie comme la cellule de base de l'ensemble de la société. Ce que nous sommes finalement en tant qu'individus dépend de nombreux facteurs: notre programmation génétique, l'environnement social et entre l'un et l'autre serait la famille. La famille en tant qu'institution remplit différentes fonctions: elle a un caractère formatif et éducatif et, en même temps, est orientée vers l'entraide entre ses membres.

En tant qu'individus, nous sommes nés dans une famille et au fil du temps, nous créons une nouvelle structure familiale. Cela signifie qu'il serait très difficile de comprendre les humains en dehors de leurs relations familiales.

Différents modèles d'union familiale

La sociologie aborde la question de la famille en analysant les degrés de parenté entre les membres qui la composent. Ainsi, il y a la famille nucléaire, qui comprend les parents et les enfants. On peut aussi parler de tous les membres d'un noyau familial (oncles, cousins, grands-parents ...).

Comprendre la famille monoparentale

Le terme de famille monoparentale a récemment été inventé, c'est-à-dire celui dans lequel les enfants vivent avec l'un de leurs parents. N'oublions pas, en revanche, que ces dernières années, de nouveaux concepts de famille sont apparus à partir de modèles de coexistence différents des traditionnels (unions de fait avec ou sans enfants, fusion de deux familles d'un divorce antérieur, unions entre personnes du même sexe, etc.) Dans tous les cas, le concept de famille n'est pas uniforme et dépend de chaque culture et tradition.

Évolution du postulat au niveau religieux, social et culturel

Le concept de famille a changé au fil du temps. Dans la civilisation romaine, il y avait la figure du pater familia ou père de famille, qui soutenait financièrement sa femme et ses enfants et était le plus responsable d'un point de vue juridique et social. Ce concept a eu des conséquences historiques de premier ordre, en particulier la conception de la famille patriarcale (la figure du père est essentielle pour comprendre le rôle social de chacun des membres du groupe).

On pourrait affirmer que la vision des Romains sur la famille a conditionné son développement historique ultérieur. En effet, quand on pense au concept de famille, on l'associe automatiquement à une résidence partagée, une relation, une union institutionnelle (mariage civil ou religieux), des relations familiales et un élément affectif. Cette idée générale n'est pas exclusive au monde occidental, car en Orient il y a aussi une structure patriarcale et le père est le véritable «chef» du noyau familial.

La composante affective

Un noyau familial est, en un mot, un ensemble de liens affectifs, économiques et sociaux. Les liens de parenté représentent un aspect formel de la famille, c'est-à-dire une manière de la comprendre et de la structurer avec un certain ordre. Cependant, l'aspect essentiel de toute famille est la relation affective entre ses membres (le rôle d'un père biologique peut ne pas s'accompagner d'un sentiment d'amour et, au contraire, un beau-père peut être considéré comme un vrai père).

Autres familles

Parfois, le terme famille n'est associé à aucun lien de consanguinité ou à une forme de coexistence à la maison. En fait, nous disons que les collègues font une grande famille ou nous considérons un animal de compagnie comme un membre de plus de la famille. Si je dis, par exemple, que mes amis font partie de ma famille, j'exprime un fort sentiment d'appartenance entre mes amis et moi-même.

Famille et langue

Dans la communication ordinaire, nous utilisons de nombreuses idées et expressions qui font référence à la famille. Si un enfant appartient à une famille avec peu de liens affectifs ou avec des problèmes sociaux et économiques évidents, on dit qu'il vient d'une famille brisée. Le proverbe incorpore toutes sortes de références (de la famille et du soleil, le plus loin sera le mieux, des parents chanteurs, des enfants chardonnerets ou du linge lavé à la maison). Dans de nombreuses régions du monde, le concept «être d'une bonne famille» est utilisé, ce qui implique que quelqu'un fait partie d'une famille aisée.

Enfin, il convient de rappeler que l'acquisition du langage ne peut être comprise que comme un processus d'apprentissage au sein de la famille.

Photos: iStock - visual / svetikd