définition du droit public

Le droit public est la section du système juridique qui vise à réglementer les relations entre les individus et les entités privées par rapport aux institutions publiques de l'État. De cette manière, le droit public est l'ensemble des normes et des lois dont l'orientation est la défense des individus et la réalisation de l'intérêt général de la société.

Objectifs du droit public et de l'état de droit

Le but du droit public est le maintien de l'ordre social, de l'harmonie communautaire et de la paix. En d'autres termes, son objectif est de parvenir à une coexistence pacifique entre les individus. Il s'agit ainsi de préserver l'intérêt de la majorité, l'intérêt général connu ou le bien commun.

Pour que l'objectif du droit public soit atteint de manière efficace, il est nécessaire qu'il y ait un État de droit. La primauté du droit s'entend de l'ensemble de règles convenues par les individus afin qu'il y ait stabilité au sein de la société, c'est-à-dire une coexistence raisonnable et pacifique. Cela signifie qu'on ne peut pas parler de droit public en dehors de l'état de droit.

Droit public et droit privé

Il convient de rappeler que le droit romain établissait déjà une distinction générale en droit: droit public et droit privé (Ius Publicum et Ius Privatum). Le premier porte sur l'ordre et la régulation des relations de l'État avec les individus et des liens des individus avec la société dans laquelle ils vivent. Le droit privé pour les Romains est celui qui régit les relations entre les individus eux-mêmes. En résumé, nous pourrions affirmer que le droit public comprend les normes selon lesquelles la société est organisée. En revanche, dans cette branche du droit, l'intérêt est centré sur le rôle de l'État (en droit privé, l'intérêt est orienté vers l'individu). Le droit public est impératif tandis que le droit privé est soumis à la volonté du peuple.

Les domaines fondamentaux du droit public

Il existe deux domaines essentiels du droit public: les droits fondamentaux et le droit constitutionnel. En ce qui concerne le premier domaine, des questions telles que la dignité humaine, le droit à l'éducation ou à la santé ou les droits sociaux sont abordées. Dans le domaine du droit constitutionnel, les mécanismes de protection établis dans le texte constitutionnel d'une nation sont traités (mécanismes judiciaires, comment saisir les instances judiciaires ou actions populaires pour protéger les droits collectifs).

Il existe également au sein du droit public la branche du droit administratif en tant que domaine qui régit toute une série de situations (responsabilité médicale, responsabilité pour dommages aux détenus, lois sur l'immigration, urbanisme, marchés publics, etc.).

Photos: iStock - Paolo Cipriani / Yuri_Arcurs