définition du catastrophisme

Une catastrophe est un événement de grande ampleur qui s'accompagne de conséquences dévastatrices. Le terme catastrophisme est utilisé dans deux contextes différents. D'une part, c'est une théorie scientifique appartenant au domaine de la géologie et d'autre part c'est une attitude personnelle.

La théorie du catastrophisme

Au 19e siècle, le scientifique français Georges Cuvier a fait valoir que les changements dans la nature se produisent à la suite d'un certain type de catastrophe, qu'il s'agisse d'inondations, de glaciations, de changements climatiques ou d'autres transformations.

Ces phénomènes naturels de grand impact génèrent des conséquences, telles que l'extinction d'espèces, les migrations, etc. Cette théorie était basée sur des observations scientifiques telles que la comparaison de restes fossiles. En même temps, la théorie du catastrophisme était opposée à la vision chrétienne, puisque selon la Bible, les grandes catastrophes sont produites par une intervention divine.

Sur la base des études menées par Cuvier, les géologues ont analysé les couches de la terre et ont considéré que la thèse catastrophique était fausse, car les processus de transformation qui se sont produits au fil du temps ont été progressifs et uniformes. Par conséquent, le catastrophisme et l'uniformitarisme sont deux théories opposées qui tentent d'expliquer comment les transformations géologiques se sont produites.

En d'autres termes, les deux théories expliquent comment s'est déroulée l'histoire de la Terre.

Au XXe siècle, un nouveau paradigme s'est développé, le néocatastrophisme. Cette nouvelle vision est une synthèse des deux précédentes, puisqu'elle explique l'évolution terrestre à partir de l'interaction entre des phénomènes catastrophiques et un processus uniforme de transformation géologique.

Une attitude fataliste

Si quelqu'un croit que tout va mal tourner ou considère qu'à tout moment un phénomène tragique pourrait se produire et mettre en danger l'humanité, on peut dire que cette personne est catastrophique. Ce type d'idée n'a aucune base rationnelle, puisqu'il s'agit simplement d'une manière de comprendre la vie. On pourrait dire que la catastrophe a une dose de fatalisme et de pessimisme. En ce sens, l'individu vitaliste et optimiste est l'antithèse du catastrophiste.

Enfin, il convient de noter que certains groupes religieux et courants pseudoscientifiques affirment que dans un avenir plus ou moins proche, de grandes catastrophes se produiront qui changeront le cours de l'humanité. Les visions apocalyptiques étaient très populaires au Moyen Âge, en particulier lors de la peste noire de 1348, puisque la mort de millions de personnes était expliquée comme un châtiment divin et non comme la conséquence logique d'une maladie contagieuse.

Photo: Fotolia - Jurgen Falchle