Définition et concept du pays développé et sous-développé

Il y a près de 200 nations souveraines dans le monde. Tous peuvent être regroupés selon des critères de développement humain liés à la santé, à l'éducation et au niveau de vie. Ces critères généraux sont précisés dans certains paramètres et leur calcul final implique un indice de développement humain ou IDH.

Il existe un classement des nations selon l'IDH. Ceux avec un IDH élevé sont considérés comme des pays développés et ceux avec un IDH faible sont des pays sous-développés. Entre les deux groupes se trouvent des pays en développement.

Pays développés

Les pays ayant une espérance de vie supérieure à 80 ans, une faible mortalité infantile, un faible taux d'analphabétisme, un pouvoir d'achat élevé, un faible taux de criminalité et un faible taux de chômage sont considérés comme développés. Une telle considération a une explication simple, puisque les différents paramètres se traduisent par une bonne qualité de vie parmi ses habitants.

Certaines nations qui sont traditionnellement regroupées dans cette catégorie sont les suivantes: l'Allemagne, la Suisse, la Norvège, l'Australie, le Danemark, Singapour, les Pays-Bas et le Canada. Bien que l'IDH de ces pays soit élevé, en particulier les données sur le revenu par habitant, il ne faut pas oublier que l'idée de qualité de vie a une composante subjective.

En d'autres termes, les habitants d'un pays peuvent être riches et dotés de toutes sortes de ressources matérielles et, en même temps, se sentir insatisfaits de leur vie.

Pays sous-développés

Certains paramètres sont incompatibles avec l'idée générale de qualité de vie. En ce sens, un revenu par habitant inférieur à 5 000 dollars par an, un petit nombre de médecins par habitant et un faible niveau de scolarité sont des indicateurs clairement négatifs.

Sa dimension négative n’est pas simplement une question de chiffres, car ces indicateurs s’accompagnent généralement de ressources matérielles limitées, de conflits sociaux et de problèmes de santé. D'autre part, la question du sous-développement est directement liée à trois autres facteurs: le manque de démocratie, le chômage et l'accès limité à l'eau potable.

Selon les données officielles de l'ONU, certains des pays les plus sous-développés du monde sont les suivants: la Somalie, l'Éthiopie, le Tchad et le Libéria sur le continent africain; Yémen, Afghanistan et Pakistan en Asie; Haïti, le Honduras et le Guatemala en Amérique et l'Albanie, la Bosnie et la Moldavie en Europe.

Pour certains analystes, l'IDH devrait être plus que des faits et des chiffres

Si le concept de l'IDH est utile pour connaître la réalité globale d'un pays et son évolution dans le temps, certains analystes considèrent que ce sont des informations qui devraient être complétées par d'autres critères liés à la liberté d'expression, à la justice ou à la solidarité.

Photo Fotolia: M-SUR