définition du patrimoine culturel

Le concept de patrimoine culturel désigne le patrimoine d'un type culturel qui correspond à une communauté donnée et qui, en tant que tel, est protégé et communiqué aux générations présentes et futures.

Certains monuments historiques, vestiges archéologiques ou traditions populaires ont une telle valeur qu'ils sont considérés comme patrimoine culturel de l'humanité. Cette dénomination existe officiellement depuis 1972, lorsque l'UNESCO est parvenue à un accord pour accorder cette distinction.

Il existe des institutions locales et internationales qui ont pour mission d'identifier, de classer et de prendre soin de ces actifs considérés comme inestimables pour un peuple, une région, une communauté ou pour toute l'humanité. Grâce à cette protection, ces atouts contribuent à transmettre et à maintenir vivante la culture passée d'une communauté, en particulier pour ceux qui pour une raison temporaire ne pouvaient pas être témoins, tandis que la possibilité de les visiter ou de les étudier leur permet d'en avoir une expérience directe. , un accès direct.

Une reconnaissance axée sur la préservation

La Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, mieux connue sous son abréviation: UNESCO , est une agence spécialisée du Les Nations Unies que depuis sa fondation, il vise à contribuer à la paix et à la sécurité dans le monde par la promotion de l’éducation, de la science et de la culture et de tout ce qui leur est inhérent. Pendant ce temps, depuis les années 1970, le Convention de l'UNESCO sur la protection du patrimoine mondial culturel et naturel se préoccupe d'identifier et de protéger le patrimoine culturel et naturel le plus précieux du monde afin de le préserver pour les générations à venir.

Les documents officiels de l'UNESCO soulignent la nécessité de garantir la non-disparition du patrimoine culturel. Sa protection et sa conservation sont nécessaires pour lutter contre sa dégradation ou sa possible disparition définitive.

Les espaces naturels peuvent également recevoir cette distinction, car certaines formations géologiques ou biologiques ont une valeur extraordinaire et unique.

Lorsque cette reconnaissance est obtenue, toutes sortes de mesures sont adoptées, telles que la réhabilitation du lieu, sa promotion, ainsi que des garanties pour sa conservation.

Patrimoine culturel immatériel

De ses origines à nos jours, le concept de patrimoine culturel n'a cessé d'évoluer. Ces dernières années, la notion d'immatériel a été incorporée pour désigner tout ce patrimoine qui ne peut pas être localisé dans un espace spécifique, mais qui est une expression vivante de la culture d'un peuple. Ainsi, certains actes festifs, traditions orales ou usages sociaux reçoivent ce label.

Exemples illustratifs

Au Mexique, il existe de nombreux exemples de patrimoine culturel, comme la zone des monuments historiques de Tlacotalpan ou la ville fortifiée historique de Campeche. La réserve de biosphère El Pinacate et Gran Desierto de Altar est un échantillon du patrimoine naturel.

Au Pérou, les festivals de carnaval d'Ayacuchano, la danse Huaconada ou le festival Corpus Christi à Cuzco se distinguent comme des exemples de patrimoine immatériel.

En Espagne, se distinguent la cathédrale de Burgos, l'Alhambra de Grenade et la Casa Milà de Barcelone.

En Argentine, nous pouvons citer les missions jésuites des Guarani ou la Cueva de las Manos del Río Pinturas comme exemples de patrimoine culturel.

Évidemment, pour obtenir cette reconnaissance, des exigences exigeantes doivent être remplies, ainsi qu'une expertise. Dans la plupart des pays, il existe des institutions associées au patrimoine culturel (dans le cas de l'Espagne, il s'agit du Conseil du patrimoine historique).