définition du vote supplié

Les citoyens ayant le droit de vote qui se trouvent en dehors du territoire national peuvent voter par l'intermédiaire des consulats et ambassades de leur pays à l'étranger. Cependant, pour cela, il est nécessaire qu'ils effectuent certaines procédures et que, d'une certaine manière, ils implorent les autorités de leur pays de voter. Pour cette raison, cette procédure est connue sous le terme de vote demandé.

Le vote demandé en Espagne

Actuellement, les citoyens espagnols qui résident hors d'Espagne sont confrontés à une série de procédures complexes pour voter. Premièrement, ils doivent contacter les bureaux de recensement électoral (OCE) par écrit dans les délais impartis pour demander le vote. De plus, ils doivent le faire par courrier ordinaire. Une fois la demande reçue, l'OCE envoie les bulletins de vote afin que le citoyen puisse voter, soit par courrier, soit au consulat correspondant.

Le vote demandé n'est pas une modalité traditionnelle en Espagne, mais a commencé à être utilisé en 2011 avec l'introduction d'une nouvelle loi électorale. Comme il est logique, cette situation a suscité des plaintes parmi de nombreux citoyens résidant à l'étranger. Son inconfort se concentre sur plusieurs aspects:

1) c'est un système qui empêche le vote,

2) les délais fixés sont courts et

3) il y a des retards dans l'envoi des bulletins de vote.

En raison de tout cela, un nombre important de votes est invalidé ou de nombreux citoyens décident directement de renoncer à leur droit de vote. Cette circonstance a généré des plates-formes de protestation et, dans le même temps, il a été proposé que le vote demandé soit définitivement supprimé et qu'il soit possible de voter avec un système plus simplifié et direct (par exemple, en distribuant les urnes et les bulletins de vote dans le différents consulats à l'étranger ou via un système télématique dans lequel le scrutin traditionnel n'est pas nécessaire).

Dans certains pays, les résidents à l'étranger peuvent voter via un système télématique. Avec cette modalité, le vote demandé ne serait pas nécessaire

Le vote télématique ou le vote électronique est déjà utilisé dans plusieurs pays pour que leurs citoyens votent à l'étranger, comme la Belgique, l'Estonie, les États-Unis, le Brésil ou l'Inde. La procédure est relativement simple: une urne électronique est installée dans chaque consulat, les citoyens inscrits s'identifient à travers un document officiel puis choisissent l'option politique qu'ils souhaitent via un écran tactile. Pour qu'il y ait un compte rendu du vote exprimé, la preuve de vote est imprimée.

Bien que ce type de vote soit techniquement possible, certains experts en processus électoraux considèrent qu'il n'est pas totalement sûr.

Photos: Fotolia - Jpgon / Atlantis