définition de la légalité

Lorsqu'on parle de légalité, il est fait référence à la présence d'un système de lois qui doit être respecté et qui accorde l'approbation de certaines actions, actes ou circonstances, et en contrepartie désapprouve d'autres qui affectent les réglementations établies et actuelles. La légalité est donc tout ce qui se fait dans le cadre du droit écrit et qui a pour conséquence supposée le respect des lignes directrices de vie et de coexistence d'une société en fonction de ce que chacun d'entre eux entend par un tel concept.

Le droit et l'état de droit

La loi est une règle, une norme qui, dans un règle de loi il impliquera un précepte dicté par une autorité compétente et qui doit être respecté sans exception par ceux qui vivent ou coexistent dans cet État. Cette loi exigera quelque chose ou, à défaut, elle désapprouvera quelque chose qui sera en étroite harmonie avec la justice et avec le bien commun de la communauté.

Pendant ce temps, toutes les actions qui enfreignent une loi sont spécialement caractérisées dans un code et impliqueront pour chaque cas une punition qui sera liée à la gravité et à la nature de l'infraction.

Ainsi, ce que font les lois, c'est limiter les actions et les comportements des hommes qui vivent dans une communauté avec pour mission d'ordonner et de garantir l'ordre et le respect des droits de tous.

Comme il n'y a pas une pleine conscience de ce qu'il est juste de faire et de ce qui ne l'est pas, pour assurer la paix et la coexistence sociale, il doit y avoir des lois qui assurent et garantissent cela.

Tout état de droit qui s'en vante sera régi par un système normatif et des institutions en relation avec une constitution mère qui se chargera de garantir tous les droits humains fondamentaux. Toute mesure ou action sera toujours soumise ou référencée à une règle écrite de l'état de droit. Parce que ce sont les lois qui organisent et fixeront les limites des droits auxquels toute action est soumise.

Légalité, cadre juridique pour résoudre les situations et les litiges

La légalité est alors le cadre dans lequel se trouve tout le système de lois qu'une société a décidé de se donner, devenant ainsi l'espace vers lequel recourent les responsables de l'exécution de la loi à la recherche d'informations sur la manière de résoudre telle ou telle situation. Il est important de souligner ici que la portée juridique d'une communauté peut ne pas être entièrement partagée par une autre communauté, en particulier en ce qui concerne les anciennes traditions et lois qui perdurent au fil du temps. Par conséquent, de nombreuses sociétés entrent en conflit lorsqu'il s'agit de résoudre des problèmes communs, bien qu'en ce sens le droit international ou la légalité cherche à établir des lignes directrices communes pour la coexistence qui peuvent être organisées et résolues en fonction des intérêts de toutes les nations dans leur ensemble.

Le principe de légalité se pose déjà dans les sociétés les plus anciennes qui ont commencé à mettre par écrit les lois qui étaient auparavant maintenues oralement et qui étaient le résultat de coutumes ou de traditions (lois coutumières). En mettant la loi par écrit, on lui donne une véritable entité puisque son interprétation cesse d'être arbitraire ou fantasque et implique la soumission de chaque individu à son existence. Les lois d'une société ont été établies dans le but non seulement de résoudre des conflits ou des différends, mais aussi dans le but d'organiser et d'ordonner la vie quotidienne dans d'innombrables aspects qui peuvent aller du commercial et civil au religieux, familial ou personnel.

Imaginons un instant à quel point ce serait chaotique de vivre et de se développer dans une société où il n'y avait ni légalité, ni normes ... Oui, ce serait extrêmement difficile et pourquoi pas impossible de le faire et d'atteindre un bon port. La légalité, c'est-à-dire vivre dans un cadre légal, nous garantit, citoyens, que nos droits seront respectés en tant que tels et que dans le cas où ce n'est pas le cas, nous pourrons faire la réclamation correspondante devant la justice qui en prendra soin. de restaurer ce droit.

Or, pour que la légalité soit un fait concret, en plus du système de règles, il faut que la société s'engage à respecter les lois, car s'il y a une loi et que nous ne la respectons pas, cela n'aura pas beaucoup de sens.

Chaque personne a la responsabilité sociale d'aider et de contribuer à la consolidation de la légalité et de l'État de droit et peut le faire simplement, avec de petites actions: coopérer et respecter la loi, connaître les règles de base, condamner et s'éloigner des actions qui contredisent légalité.